dimanche 14 octobre 2018

Comines-Warneton: Action perd sa majorité absolue

Les urnes ont délivré leur verdict : 11 sièges reviennent à Action, 7 à Ensemble, 4 à Ecolo, 2 à MCI et 1 au PS. Le collège échevinal comportera ainsi trois échevins Action, 1 Ecolo (Philippe Mouton), 1 Ensemble. Action perd sa majorité absolue (-2 sièges). Plusieurs possibilités d'accord de gouvernance se présentent. Les votes d'Ecolo vont être chèrement vendus... 
Les conseillers Ensemble seront Chantal Bertouille, Alice Leeuwerck, André Gobeyn, Eric Devos, Myriam Lippinois, Didier Soete et Johanna Moeneclay.
Voici ce que nous écrivions avant ce dimanche électoral
Échevin dès 1971, bourgmestre en 1988, la vie politique de Gilbert Deleu s’est arrêtée le 8 janvier 2016, suite à un double AVC.
Omniscient et omniprésent dans sa chère ville, l’homme a laissé un vide qu’il a fallu combler. La première échevine, Marie-Eve Desbuquoit, est devenue bourgmestre ff, suivie comme son ombre par Didier Vandeskelde, par ailleurs président du parti Action, à tendance Cdh.
Le 14 octobre, jour où elle fêtera ses 45 ans, la maïeur aimerait effacer le «ff»! Sa liste comporte quelques grands formats locaux de la vie scolaire et associative. Le parti, qui détient la majorité absolue avec 13 sièges, récupérera-t-il toutes les voix de Gilbert Deleu, d’autant que l’échevin Freddy Baelen, en froid, ne rempile pas?
Le PS, avec qui Action a conclu un accord de gouvernance jusqu’à la fin de la mandature, a retrouvé un certain dynamisme, après bien des aléas. La liste sera emmenée par David Werquin (47 ans). L’échevin Luc de Geest (72 ans) ne se présente plus.
Le MR, parti fort de l’opposition avec sept sièges, s’est mué en «Ensemble», un groupe apolitique. Chantal Bertouille (63 ans), ex-députée wallonne et élue à Comines-Warneton depuis 42 ans, reste sur la liste, mais laisse la première place à Alice Leeuwerck (27 ans).
Écolo, qui détient deux sièges, sera emmené par Philippe Mouton, qui a déniché de nouvelles pousses bien que sa liste soit loin d’être complète.
Après avoir claqué la porte du PS, David Kyriakidis a constitué son propre parti: le Mouvement Citoyen Indépendant. À qui prendra-t-il des voix?
En 2012, les électeurs s’étaient partagés entre Action, PS/Écolo et MR. En passant de trois à cinq listes, les voix se disperseront davantage avec, pour conséquence, une majorité absolue plus difficile à obtenir.

Sont désignés échevins Marie-Eve Debuquoit, José Ryckebosch, Jean-Jacques Pieters, Alice Leeuwerck et Philippe Mouton. Didier Vandeskelde n'est pas réélu. M-F.Ph



mardi 18 septembre 2018

Comines-Warneton - «Ensemble» présente 36 candidats

 Le collectif apolitique «Ensemble», émanation du MR, a présenté l’intégralité de la liste communale et de celle du CPAS, en la salle «Faubourg 49», à Comines.
Les listes comportent 36 candidats différents, avec un âge moyen de 50 ans à la commune et de 49 ans au CPAS. «Un cocktail équilibré entre l’expérience et la jeunesse», a commenté Arnaud Castelain.
Ensuite, les candidats ont été présentés par Didier Soete, avant de regarder une vidéo où chacun exprime ses convictions et ses souhaits pour les concitoyens. Les informations sur les candidats et le programme sont disponibles sur le site www.ensemble2018.be.
Les candidats
Commune
1. Alice Leeuwerck; 2. Didier Soete; 3. Myriam Lippinois; 4. André Gobeyn; 5. Johanna Moeneclaey; 6. Éric Devos; 7. Françoise Mispelaer-Denturck; 8. Fabien Dumont; 9. Pascale Castrique; 10. Steve Leturcq-Callens; 11. Pascale Giroul; 12. Raymond Warlop; 13. Cindy Claeys; 14. Jean-Luc Desmet; 15. Pauline Baelen; 16. Xavier Carnel; 17. Béa Marsac; 18. Laurent Vanraes; 19. Lætitia Ollevier; 20. Hugo Clauw; 21. Thérèse Desbuquoit; 22. Kevin Tanghe; 23. Bérangère Jaumotte; 24. Daniel Castryck et 25. Chantal Bertouille.
CPAS
1. Arnaud Castelain; 2. Carine De Bruyne; 3. Lorenzo Amato; 4. Bérangère Gobeyn; 5. Stéphane Duflo; 6. Julie Bourgeois; 7. Gaël Mispelaer; 8. Patricia Poupaert; 9. Kieran Cornil; 10. Elena Polikarpova et 11. Marlène Vaneeckhoutte.«Ensemble» présente 36 candidats

jeudi 13 septembre 2018

Le Bizet - Le renouveau du PS  passe par ses militants

Le PS se présente seul aux élections. Il a ressemblé 27 candidats bien décidés à défendre les valeurs sociales.
Le 27 mai, le Parti socialiste a présenté sa stratégie et une partie des candidats du 14 octobre. Vendredi, c’est l’intégralité de la liste qui a été présentée à la maison du peuple, rue Henri Duribreu, au Bizet.
Pour l’occasion, les militants s’étaient rassemblés pour supporter les 27 candidats: «Qui aurait parié en avril 2017 sur ce résultat? Pour les uns, nous étions en grand danger; pour les autres, bientôt en mort clinique. Et pourtant, à force de contacts, de discussions, de démonstrations sur le travail réellement accompli par les élus restants, nous avons reconstruit le parti. L’émulation nous a portés, tout comme la bonne ambiance de travail», a commenté le Cominois David Werquin, tête de liste communale.
Le programme n’a pas été dévoilé, car l’heure est au peaufinage, selon David Werquin: «Nous avons développé 130 propositions déclinées en onze thématiques. Leur objectif: améliorer le bien-être de la vie de nos concitoyens. Nous aurons bien le temps pendant plus d’un mois pour en parler et pour le défendre».
Quant au Ploegsteertois Serge Piteljon, il tirera la liste PS au CPAS. Première participation électorale pour ce jeune retraité de la SNCB, qui est loin d’être inexpérimenté puisqu’il a été secrétaire général CGSP cheminot. «Le Parti socialiste est le seul parti qui défend l’intérêt des plus démunis. Je suis très heureux d’avoir intégré le groupe. Il y règne une vraie ambiance de travail et de camaraderie.»
Le Bizétois Alain Debruyne occupera la sixième place aux élections provinciales. La tête de liste socialiste, la Tournaisienne Dorothée De Rodder, a fait la route pour soutenir son candidat, mais aussi tous les camarades. Elle a souhaité bonne chance aux candidats, tout en rappelant l’importance des Provinces, notamment dans son rôle de soutien à l’enseignement qualifiant.
La liste communale
1. David Werquin (Comines, 47 ans); 2. Séverine Piteljon (Ploegsteert, 65 ans); 3. Alain Debruyne (Le Bizet, 64 ans); 4. Graziella Tallarico (Le Bizet, 50 ans); 5. Diego Gekiere (Warneton, 46 ans); 6. Audrey Braeme (Comines, 41 ans); 7. Michel Huyghe (Bas-Warneton, 76 ans); 8. Virginie Delecroix (Le Bizet, 40 ans); 9. Cédric Givaudan (Le Bizet, 39 ans); 10. Sophie Bossue (Comines, 48 ans); 11. Matthieu Brulez (Comines, 40 ans); 12. Cathy Vandeparre (Ploegsteert, 44 ans); 13. Sébastien Lallemant (Comines, 50 ans); 14. Hélène Zoonekyndt (Comines, 40 ans); 15. Hubert Van Elslander (Le Bizet, 43 ans); 16. Typhaine Dehorter (Comines, 19 ans); 17. Fabrice Cornelissen (Comines, 40 ans); 18. Yaëlle Grana (Ploegsteert, 18 ans); 19. David Brulez (Comines, 39 ans); 20. Saadi Farida (Le Bizet, 60 ans); 21. Michaël Deswarte (Warneton, 44 ans); 22. Nathalie Bouillet (Warneton, 47 ans); 23. Philippe Dumortier (Comines, 66 ans); 24. Laurence Carlier (Ten-Brielen, 50 ans) et 25. Serge Piteljon (Ploegsteert, 62 ans).
La liste CPAS
S’ajoutent Dominique Cardinael (Bas-Warneton, 59 ans) et Maysa Mesure (Le Bizet, 41 ans).   info  M-F Ph

mercredi 5 septembre 2018

Comines-Warneton - Philippe Mouton mènera la liste Ecolo

Lundi soir, le groupe Ecolo Comines-Warneton a présenté la plupart de ses candidats pour les élections du 14 octobre, dans une habitation de la chaussée de Warneton à Bas-Warneton.
Pour l’heure, onze candidats se sont officiellement déclarés. « J’attends encore l’une au l’autre confirmation », a précisé Philippe Mouton, qui mènera la liste. 
Le slogan choisi est « Génération-e ». Comme le « e » d’espoir, enthousiasme, énergie, environnement, entreprendre, éthique, écoute, économie et comme ensemble. « Cela résume bien les thèmes qui nous sont chers : la défense de notre belle nature, mais aussi du patrimoine et de la qualité de vie. »

Philippe Mouton (Houthem, 59 ans) mènera la liste devant Sylvie Vancraeynest (Ploegsteert, 44 ans). Suivent Frank Efesotti (Bas-Warneton, 51 ans) ; Peggy Delbecque (Houthem, 36 ans) ; Venezio Cool (Bas-Warneton, 27 ans) ; Marquita Bouckenooghe (Warneton, 70 ans) ; Pascal Becquart (Warneton, 56 ans) ; Fabienne Bondue (Warneton,58 ans) ; Roland Polfliet (Comines, 60 ans) ; Patrick Maton (Warneton ; 63 ans) et Marion Van Achter (Houthem, 30 ans). 
M-F.Ph


mardi 17 juillet 2018

Comines - Warneton - Arnaud Castelain, tête de liste pour le CPAS

Le collectif apolitique Ensemble, émanation du MR, a poursuivi la présentation de ses candidats, le 14e jour du mois.
C’est ainsi que ce samedi, dans la verdure des abords du centre d’interprétation Plugstreet 14-18, cinq nouveaux candidats ont été présentés à la presse. Il s’agit de Julie Bourgeois (Le Bizet, 33 ans), Cindy Claeys (Warneton, 26 ans), Kieran Cornil (Comines, 23 ans), Laurent Vanraes (Warneton, 54 ans) et Raymond Warlop (Comines, 74 ans).
Autre annonce: la tête de liste du CPAS sera occupée par Arnaud Castelain. Rappelons qu’Alice Leeuwerck (Comines, 27 ans) mènera le combat communal.
M-F.Ph

En photos ici

Comines -Warneton - MCI: lancement de campagne

Le MCI se prépare au baptême du feu du 14 octobre. Il a dévoilé sa stratégie, son programme, ses ambitions et 20 noms.
Le Mouvement citoyen indépendant (MCI), créé en janvier dernier par David Kyriakidis, n’avait pas encore dévoilé à la presse ses candidats et son programme. C’est désormais chose faite, depuis samedi matin, dans un local de réception, à Houthem.
«Notre mouvement veut rallier les citoyens qui veulent une politique plus proche des électeurs avec la volonté de leur permettre de participer activement aux décisions des projets importants, mais aussi dans les domaines de la sécurité et la salubrité publique, le respect de l’environnement, l’aménagement du territoire, l’urbanisme, le domaine social, le troisième âge et la jeunesse, pour ne citer que ceux-là, précise David Kyriakidis. La population en a assez des décisions qui sont prises d’en-haut, sans avoir voix au chapitre. On fait semblant de l’écouter, mais tout est décidé d’avance.»
Dans la foulée, un programme en douze points a été présenté. «Il est ciblé sur la citoyenneté et le service aux personnes. Le texte est disponible sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, quand la campagne sera officiellement lancée, il ne faut pas s’attendre à voir les boîtes aux lettres débordées avec nos tracts. Ce n’est pas bon pour l’environnement! Nous travaillerons avec les médias et les réseaux sociaux.»
70 membres
Le MCI compte actuellement 70 membres, dont une vingtaine sur le terrain. «Nous avons un comité d’une huitaine de sages. Nos listes pour les élections sont quasi complètes, nous attendons la confirmation de quelques personnes.»
Pour le moment, seules quatre places ont été attribuées: la tête de liste pour David Kyriakidis; la deuxième place pour Virginie d’Abbundo; la troisième pour Thierry Roelens et la 25e pour Luc Vandewalle, jadis socialiste et président de Lysco.
De l’aide plutôt qu’un bas de laine
Parallèlement, un mouvement de jeunesse citoyenne sera lancé: «Un groupe d’une douzaine de 18-24 ans va être constitué pour favoriser l’intégration des jeunes dans toutes les classes sociales. Il s’agit d’un des axes de notre programme: il faut aider les clubs et associations qui s’occupent de notre jeunesse.
Un exemple: les clubs sportifs les plus importants de notre entité permettent à près de 1000 jeunes de bouger. Actuellement, ils reçoivent des subsides de misère. Ils méritent d’être davantage aidés. À quoi sert d’avoir un bas de laine communal de millions et de ne pas l’utiliser au profit de nos concitoyens?»
L’objectif électoral a été fixé à trois élus. «Nous espérons faire blocage à la majorité actuelle et verrons au verdict des urnes les possibles alliances.»
Les noms
Voici les noms par ordre alphabétique: Chantal Christiaens; Rudy Claerebout; Xavier Clarion; Virginie d’Abbundo; Carole Degryse; Florence Dekimpe; Romain Desramaux; Louis Durey; Jessica Gondry; David Kyriakidis; Noémie Marquette; Sébastien Masschelein; Geoffrey Meurisse; Claudine Ponchaux; Stéphane Ponchaux; Thierry Roelens; Nancy Rose; Karine Samoey; Patrick Vanbeselaere et Luc Vandewalle.
  

lundi 9 juillet 2018

Comines - Warneton - Écolo présente quatre candidats de plus

Écolo présente quatre candidats de plus
Écolo ne proposera pas une liste complète… Ce qui n’empêchera pas Philippe Mouton et son groupe de défendre les valeurs environnementales.
Mercredi soir, à l’ombre des arbres du quai Verboeckhoven, la locale Écolo de Comines-Warneton a présenté quatre nouveaux candidats aux élections communales du 14 octobre.
En plus de Philippe Mouton et de Frank Efesotti, les deux élus de la législature actuelle, les noms d’Élisabeth Serroen et Pascal Becquart s’étaient ajoutés en février.
«Nous espérons treize candidats sur les listes, a précisé Philippe Mouton. C’est peu, mais ils sont de qualité et veulent s’investir! Le reste sera présenté fin août/début septembre.»
Warnetonnoise, Fabienne Bondue (58 ans) travaille à la Société d’histoire. Elle a expliqué les raisons de son engagement: son amour de la nature et «sa haine du système politique mis en place à Comines-Warneton, plein d’incohérences».
Ancienne institutrice Marquita Bouckenooghe (70 ans) s’inquiète pour la terre que nous laisserons à nos enfants. «Apprenons à la jeunesse que le verbe “ être ” est plus important que le verbe “ avoir ”. La planète le vaut bien, notre région également.»
Mouscronnoise d’origine, Sylvie Vancraeynest travaille dans un bureau d’assurances à Comines. Elle habite à Ploegsteert et nourrit plein d’idées pour rendre le cadre de vie plus agréable et nos façons d’exister et de consommer plus écologiques: promotion du covoiturage, potagers collectifs, coopérative agricole, repair café, magasin éphémère, etc.
Quant à Patrick Maton (63 ans), depuis deux ans qu’il s’engage au sein des Amis de Warneton, il a apprécié le travail de Philippe Mouton. «Mes idéaux sont en parfaite adéquation avec ceux que défend le groupe Écolo.»
Il entend aussi dénoncer le «diktat» qui, selon lui, dissuade les habitants de s’exprimer de peur d’être punis: «Cette situation est l’héritage de la politique menée pendant de longues années par le groupe Action. Ce dernier a tout orchestré pour formater l’esprit des habitants afin de penser que “ de toute façon ça ne sert à rien que je donne mon avis ”. Je me considère comme un progressiste épris de liberté qui incarne son idéal de vie.»
 - L'Avenir

samedi 16 juin 2018

David Werquin: tête de liste PS

David Werquin: tête de liste PS


Bien qu’en cartel avec Action, le PS ira seul aux élections. Il a présenté seize noms en gage d’un nouveau dynamisme.
Dimanche matin, dans la salle de réunion d’Ice Mountain, le parti socialiste cominois a présenté sa stratégie et une partie des candidats pour les élections communales et du CPAS. Sans oublier de mentionner les élections provinciales, qui auront lieu le même jour. Le président de la section cominoise, Alain Debruyne, devrait occuper la sixième place sur la liste provinciale PS; c’est du moins ce qu’a annoncé Dorothée De Rodder, chef de groupe PS à la Province, qui mènera la liste de son parti.
Même si la législature communale qui se termine «n’a pas été un long fleuve tranquille», le Bizétois Alain Debruyne (64 ans) l’a qualifiée de «riche d’enseignements».
«Nous avons réalisé les trois quarts de notre programme et certaines promesses sont en cours de réalisation.»
Le programme de la prochaine législature sera dévoilé en temps opportun, mais il tiendra compte des points faibles de l’entité, qui sont liés à l’un des revenus les plus bas de Wallonie et à une activité commerciale en déclin. «Le groupe PS rajeuni entend rendre du dynamisme à la commune.»
Vient ensuite la présentation des candidats: Audrey Braeme (infirmière, 41 ans, Comines); David Brulez (informaticien, 39 ans, Comines); Mathieu Brulez (informaticien, 40 ans, Comines); Dominique Cardinael (cabinet FWB, Bas-Warneton); Alain Debruyne (prépensionné, 64 ans, Le Bizet); Virginie Delecroix (technicienne insertion sociale; 40 ans, Le Bizet); Diego Ghekière (manager bureau d’études, 47 ans, Warneton); Cédric Givaudan (assistant Samu, 40 ans, Le Bizet); Michel Huyghe (enseignant pensionné; 76 ans; Bas-Warneton); Serge Piteljon (pensionné SNCB, 61 ans, Ploegsteert); Séverine Piteljon (aide-soignante, 35 ans, Comines); Graziella Tallarico (ouvrière, 50 ans, Le Bizet); Cathy Vandeparre (ouvrière, 44 ans, Ploegsteert); Hubert Van Elslander (indépendant, 43 ans, Le Bizet); David Werquin (employé CG Wapi, 47 ans, Comines) et Hélène Zoonekyndt (employé Solidaris, Comines).
Pour l’heure, la liste n’est pas complète et les responsables sont en quête: «Il nous manque surtout des femmes, précise Alain Debruyne. Nous avons également le problème que si on peut avoir une autre nationalité sur les listes communales, il faut absolument être Belge pour se présenter sur les listes du CPAS. Or, nous avons des sympathisants qui, même s’ils ont toujours habité Le Bizet, sont de nationalité française.»
David Werquin sera tête de liste à la commune: «Nous reconstruisons un PS où les maîtres-mots sont solidarité, partage et esprit d’équipe et où chacun a droit à la parole.»
Quant à la liste du CPAS, elle sera menée par un sympathisant PS depuis plus de 40 ans, mais qui n’avait jamais figuré sur une liste: Serge Piteljon. Ce jeune retraité de la SNCB n’est pas un novice puisqu’il a été secrétaire général CGSP cheminots. «Je veux mettre mon expertise dans le dialogue social au service des Cominois. La droite arrogante qui nous gouverne fait augmenter la pauvreté.»

Alice Leeuwerck, tête de liste pour «Ensemble»

Alice Leeuwerck, tête de liste pour «Ensemble»
Une page de la vie cominoise s’est tournée jeudi: Chantal Bertouille, échevine depuis 1995, a annoncé qu’elle ne serait pas tête de liste.
Le collectif apolitique «Ensemble», émanation du MR, poursuit la présentation de ses candidats, le 14e jour du mois. Jeudi soir, en la salle «Faubourg 49», cinq autres noms ont été dévoilés. Françoise Denturck, la «madame Sécurité» de la police, récemment retraitée, a été séduite par le projet et fourmille d’idées sur son domaine de prédilection: la mobilité. Béa Marsac, également jeune retraitée de l’Office du tourisme, s’engage «parce qu’elle aime les gens et veut agir pour leur bien-être». Même philosophie pour Patricia Poupaert. Kevin Tanghe, fils de Patrick, le créateur de l’imprimerie Tanghe Printing, veut que «ce soit mieux à Comines».
Quant à Thérèse Desbuquoit, elle «veut aller à contre-courant du pouvoir actuel», une référence à peine masquée au nom qu’elle porte, sachant qu’elle est la tante de la bourgmestre ff actuelle. Infirmière de formation, elle a aidé son mari, puis son fils, dans leur cabinet dentaire.
Son compagnon, le journaliste Michel Lemaire (78 ans), ancienne gloire de la RTBF et professeur à l’IHECS (cole de journalisme) durant 41 ans, lui apportera «une assistance technique».
Déjà 42 années d’engagement à Comines
La liste complète sera dévoilée le 14 septembre, mais on connaît celle qui la mènera en la personne d’Alice Leeuwerck. En effet, des trémolos dans la voix, Chantal Bertouille (63 ans) a fait part de son désir de passer le relais, comme elle l’avait déjà fait aux régionales de 2014: «Elue à 21 ans, je comptabilise 42 ans d’engagement et 23 élections. J’ai atteint quelques objectifs en tant que députée wallonne et échevine à Comines-Warneton. J’ai le sentiment du devoir accompli. Bien entendu, je serai sur la liste et je pousserai Alice, qui a été choisie à l’unanimité par le collectif. Nous formons une véritable équipe.»
Après avoir remercié son aînée, Alice Leeuwerck a résumé son propre parcours. À 27 ans, la collaboratrice parlementaire de Philippe Bracaval veut mener ses troupes vers la victoire: «Je mesure la difficulté de la tâche qui m’est confiée, explique la jeune maman. Ensemble, nous voulons construire un projet citoyen, par et pour la population. Notre objectif: récolter le maximum de sièges. Ensuite, nous aviserons.»
Chef de file du MR au conseil communal, Didier Soete (50 ans) aurait pu légitimement briguer la première place: «Mon métier de médecin est très prenant et m’empêche d’occuper la tête de liste, qui exige beaucoup d’énergie. Toutefois, comme je le fais depuis près de douze ans, je veux continuer à me battre pour défendre nos idées citoyennes. L’objectif est clairement de prendre le pouvoir en octobre.»

jeudi 17 mai 2018

Comines-Warneton - Le collectif Ensemble peaufine le programme

Le collectif Ensemble peaufine le   programme
Mouvement apolitique,«Ensemble» continue de rassembler les forces vives pour présenter des candidats motivés et un programme mûri.
Le 14 janvier, les libéraux annonçaient qu’ils se présenteraient aux élections du 14 octobre sous le collectif «Ensemble». Ils marquaient ainsi leur volonté d’ouvrir la liste à des candidats qui ne seraient pas membres du parti, mais qui auraient envie d’apporter leur expertise et leurs idées. Quatre candidates féminines de cette liste apolitique avaient été présentées.
Quatre mois plus tard, le collectif a invité la presse en la salle «Faubourg 49» pour la présentation de six nouveaux candidats sur les listes commune/cpas. Il s’agit de Pascale Castrique, Hugo Clauw, Jean-Luc Desmet, Stéphane Duflo, Pascale Giroul et Steve Leturcq.
Parallèlement, Johanna Moeneclaey a présenté la stratégie de rédaction du programme, basé sur quatorze cellules de réflexion en place depuis début mars. «Les thèmes: sécurité, mobilité, commerce, environnement, etc. Chaque cellule est composée de plusieurs membres du collectif, sur base du volontariat, avec un coordinateur qui prépare et gère les réunions. L’objectif est l’amélioration du quotidien des citoyens de Comines-Warneton.»
Voilà pourquoi les membres du collectif «Ensemble» sillonnent les rues de l’entité afin de recueillir les idées, les remarques et griefs des habitants concernant la situation dans leur quartier et dans leur ville.
À ce jour, les têtes de listes ne sont pas encore définies: «Nous allons réfléchir ensemble et trouver un consensus. Afin que chaque citoyen puisse s’exprimer et être informé, le collectif dispose d’un site internet www.ensemble2018.be. S’ensuivront un Facebook et un compte Instagram», comme l’a précisé Alice Leeuwerck.
 - L'Avenir

mardi 13 février 2018

Ecolo Comines-Warneton

Écolo a officiellement lancé sa campagne électorale avec des propositions constructives pour un monde meilleur.
Vendredi soir, dans la salle 2 de la MJC, la locale Écolo de Comines-Warneton a présenté ses premiers candidats pour les élections d’octobre. Pour l’occasion, via les réseaux sociaux, elle avait invité la population à se joindre à la réflexion, mais il n’y avait pas foule. On notait toutefois la présence de Simon Varrasse, tête de liste Écolo à Mouscron.
La «locomotive» du groupe, Philippe Mouton, a précisé durant une heure les actions menées durant ces dernières années. Tout en se montrant fort conciliant avec la majorité en place.

Même si l’environnement a constitué une bonne part des interventions (inondations, zoning, Clarebout, etc.), les élus se sont aussi intéressés à la mobilité ou encore à la sécurité. Si nécessaire, la section locale a noué des liens avec les «Groen» flamands et les «Verts» français.
Sur le plan politique, Philippe Mouton a regretté devoir se battre pour accéder à certains dossiers. «En 2012, nous avions obtenu un échevin, associés aux socialistes. Ces derniers ont décidé la séparation pure et simple. En tant que simple conseiller, il n’est pas évident d’avoir accès à l’information.» Même si aucun objectif n’a été précisément établi, Philippe Mouton se verrait bien échevin…
Des propositions pour un avenir meilleur
Après avoir dévoilé le slogan «L’avenir avec vous» pour «un avenir meilleur dans notre région», les premiers candidats ont été présentés. Les deux conseillers, Philippe Mouton (Houthem) et Frank Efesotti (Bas-Warneton), rempilent. Élisabeth Serroen (Warneton) se représente et Pascal Becquart (Warneton) entre en politique. Cet opposant à l’entreprise Clarebout, âgé de 56 ans, est maître-nageur à la piscine de Comines. Son engagement est lié à la défense de la Vallée de la Lys.
La présentation s’est conclue par une séance questions/réponses.
Un intervenant s’est inquiété du peu d’intérêt de la majorité pour promouvoir le tourisme, surtout celui lié à 14-18.
«À Ypres, on exploite le moindre clou rouillé retrouvé, lui a répondu Frank Efesotti. Nous avons des atouts. Il faut savoir les vendre.»
«Comment comptez-vous encourager l’économie locale au service de l’environnement?» s’est inquiétée une dame. Philippe Mouton a évoqué diverses mesures: obliger les services publics (écoles communales et CPAS) à consommer en circuit court, favoriser l’installation de pépinières d’entreprises pour mutualiser l’espace industriel, installer des panneaux photovoltaïques sur le toit des entreprises, etc.
«J’ai assisté une fois à un conseil communal et je suis restée assise trois heures sur un radiateur. Est-ce normal?», s’est offusquée une jeune personne.
Même chose quand il s’agit de consulter un dossier au service technique où il faut rester droit avec, à sa disposition, une tablette de 50 centimètres. «Il faudrait envisager la numérisation des documents. J’espère que l’aménagement de l’ex-Blokker en bureaux communaux permettra une amélioration de l’accueil des citoyens», a conclu Philippe Mouton.
 - L'Avenir

vendredi 9 février 2018

Ecolo Picardie -SAINT VALENTRAIN - Le partage, l'avenir de la mobilité


À l'occasion de cette 19ème Saint Valentrain, les écologistes veulent mettre la notion de partage en avant. Utiliser les transports en commun, c'est l'occasion de partager au quotidien des rires et des sourires, une histoire ou… une place, en profitant de la sérénité de se laisser conduire. Les écologistes croient fermement au principe de partage comme avenir et condition d'une mobilité durable et ambitieuse. En travaillant sur des offres tarifaires intégrées qui facilitent l'usage de différents modes de déplacement, en utilisant l'énorme potentiel offert par les nouvelles technologies mobiles et par l'open data qui permettent de disposer d'informations en temps réel, et surtout en favorisant tous les modes de déplacement partagés (voiture et vélos partagés notamment) qui vont réduire le nombre de véhicules nécessaires, les écologistes veulent construire la mobilité du XXIème siècle autour de l'axe central que constituent les transports en commun. Ce défi, aussi exaltant que nécessaire, ne pourra voir le jour que grâce à tous ceux qui utilisent les transports en commun au quotidien. Plus que jamais, ECOLO s'engage clairement à leurs côtés pour réclamer des transports en commun plus fréquents, plus de places assises, des horaires respectés, des informations en temps réel, des tarifs accessibles à tous et des gares et des arrêts bien entretenus.

Nous serons présents dans les gares suivantes le lundi 19 février pour remercier celles et ceux qui utilisent les transports en commun


 Gare d’Antoing à 6h15
 Gare d’Ath dès 6h
 Gare de Blaton de 6h à 7h
Gare de Comines de 6h à 8h et de 18h à 19h
 Gare de Leuze-en-Hainaut dès 6h30
 Gare de Mouscron dès 5h30
 Gare de Péruwelz de 16h à 17h
 Gare de Tournai dès 6h